Nous voulons renforcer les ressources humaines au niveau professionnel et social.

Sociale 2019

Le Segment I offre à ses collaborateurs un environnement de travail favorable à leur développement personnel et à leur santé. Leur rémunération est basée sur la performance, juste et équitable. Nous accordons une grande importance à la formation initiale et continue de nos collaborateurs et faisons tout pour les soutenir en ce sens. 

Nous valorisons par ailleurs l’esprit d’équipe et une bonne atmosphère de travail. Il nous tient également à cœur de soutenir le développement sociétal et de promouvoir des valeurs sociétales («public values») telles que l’équité, l’intégration ou l’égalité. Les matières premières entrant dans la composition de nos produits sont obtenues dans le respect de l’environnement et de l’animal. De plus, nous aspirons et cherchons à ce que nos fournisseurs offrent eux aussi des conditions de travail correctes et équitables. Nos consommateurs doivent pouvoir savourer nos produits en toute bonne conscience. Avec la qualité de nos produits, nous cherchons non seulement à faire plaisir aux papilles, mais aussi à promouvoir la santé. En résumé, nous nous engageons avec beaucoup de passion pour une meilleure qualité de vie de nos consommateurs, de nos salariés et de nos fournisseurs, notamment des agriculteurs suisses.

Milieu de travail

La santé, la satisfaction ainsi que la motivation à la performance et au travail des salariés ont un impact important sur la performance de l’entreprise. Conformément à notre devise «Donner du sens, pour plus de performance», il nous tient à cœur de créer un environnement de travail fondé sur l’estime, le respect et la construction du sens, pour que nos collaborateurs aient plaisir à venir travailler le matin. 
Nous nous attachons à promouvoir un équilibre sain entre le travail et la vie privée de nos collaborateurs, en leur offrant des avantages sociaux supérieurs à la moyenne, des règles progressistes en matière de vacances, des horaires de travail flexibles et la possibilité de travailler à temps partiel ou de prendre un congé sans solde. Nous cherchons en outre à contribuer à l’épanouissement de nos collaborateurs, en leur proposant une offre de formations initiales et continues favorisant à la fois l’exercice de l’activité professionnelle et le développement personnel. 
 

Au cours de l’exercice 2019, Micarna SA a employé 2778 personnes (au 31.12.2019). Le taux de fluctuation était de 13%. Outre les collaborateurs de Micarna SA, nos collaborateurs temporaires nous soutiennent activement. Nous avons énormément besoin de leur aide notamment durant les gros pics de demandes saisonniers, par exemple pendant la saison des grillades (d’avril à juillet) et à Noël. 


En 2019, les principales tranches d’âge chez Micarna SA étaient les personnes âgées de 41 à 55 ans et celles de 25 à 40 ans. Notre personnel comprenait cependant aussi de nombreuses personnes de plus de 55 ans ainsi que 125 apprentis, ce qui traduit une démographie équilibrée au sein de notre entreprise. 

 

Mitarbeiter nach Alter

 

En 2019, 787 femmes et 1991 hommes travaillaient chez Micarna SA, ce qui représente un pourcentage de femmes de 28%. Parmi les cadres, les femmes représentent 14% du total. En comparaison avec l’année précédente, la part des cadres féminins a augmenté de 1,6%.

4% de toutes les femmes ayant travaillé en 2019 chez Micarna SA appartenaient au groupe des cadres, contre 9% pour les hommes. 
170 personnes travaillent dans notre filiale Lüchinger + Schmid : 63 femmes (37%) et 107 hommes. L’élément réjouissant est que l’encadrement est composé à 38,5% de femmes.
 

Mitarbeiter nach Geschlecht

 

En 2019, la grande majorité de notre effectif, soit 2363 collaborateurs, occupait un emploi à plein temps, dont 80% d’hommes. En tout, 415 personnes travaillaient à temps partiel, dont 73% de femmes. 
Environ 39% des femmes employées par Micarna SA travaillaient à temps partiel, contre 6% pour les hommes. 
Chez Lüchinger + Schmid, 77% des postes à temps plein sont occupés par des hommes. Une femme sur deux est employée à temps partiel.

 

Mitarbeiter nach Anstellungsgrad

 

Durant l’exercice sous revue, plus de 80 nationalités étaient représentées au sein du personnel de notre entreprise. 42% de l’effectif étaient de nationalité suisse, 58% de nationalité étrangère. En raison de la diversité ethnique de nos collaborateurs, une attention particulière est portée, au sein de Micarna SA, à un environnement de travail promouvant la non-discrimination et la tolérance.

 

Mitarbeiter nach Nationalität

 

La sécurité de nos collaborateurs est une priorité absolue pour le Segment I et doit être assurée dans toutes les phases de nos activités. Si la Micarna est tenu de faire tout ce qui est en son pouvoir, en tant qu’employeur, pour que ses collaborateurs se sentent en sécurité sur leur lieu de travail, ces derniers sont à leur tour tenus de contribuer activement à cette sécurité. 
Grâce à la solution commune à l’ensemble des entreprises du groupe (SEG) «Sécurité au travail et protection de la santé», nous respectons de façon systématique la législation en matière de protection des travailleurs. Il est pour nous indispensable d’appliquer un système de sécurité et un vaste éventail de mesures de protection, sachant que la directive CFST nous classe parmi les entreprises présentant des dangers particuliers et que bon nombre de nos collaborateurs, notamment ceux travaillant en production ou au sein d’un service technique, sont exposés à de nombreux dangers physiques. Au-delà des exigences réglementaires, nous mettons en œuvre différentes mesures visant à améliorer la sécurité et la protection de la santé, à partir d’une approche intégrale. La prévention est un enjeu permanent qui va pour nous au-delà des enjeux classiques de la sécurité au travail, recouvrant aussi la sécurité incendie, la sécurité environnementale et d’autres enjeux de sécurité publique tels que les menaces externes. 

 

Integrales Sicherheitsmanagementsystem

 

La mise en œuvre durable et systématique d’un système de gestion de la santé en entreprise (GSE) fixe le cadre permettant de préserver la capacité de travail des collaborateurs tout au long de leur carrière. Nous veillons à ce que nos collaborateurs bénéficient d’un environnement de travail qui leur permette de se sentir bien et en sécurité. 

En 2019, Micarna SA a enregistré près de 51’226 jours d’absence. Le taux d’absentéisme s’élève en l’occurrence à 4,99%, soit une hausse d’à peine 2%. Dans notre filiale Lüchinger + Schmid, ce taux est de 5,04%.

 

Absenzen

 

Le nombre d’accidents professionnels s’est élevé à 272 en 2019. Les accidents les plus fréquents sont dus à des faux-pas et chutes, à des blessures aux mains lors de déplacements de charges ainsi qu’à des chutes d’objets. 

Les collaborateurs de Micarna SA sont soumis à la convention collective nationale de travail Migros (CCNT), synonyme depuis 1983 de conditions de travail progressistes, exemplaires et responsables. Couvrant plus de 50’000 collaborateurs, la CCNT compte parmi les plus grandes et meilleures conventions collectives de Suisse.

Pour en savoir plus sur le partenariat social et la CCT, vous pouvez consulter le rapport développement durable de Migros.

Comme notre entreprise fait partie du Groupe Migros, nos collaborateurs relèvent de la caisse de pension Migros (CPM) pour leur prévoyance. Les collaborateurs de Micarna SA bénéficient ainsi de prestations de prévoyance particulièrement avantageuses. Pour en savoir plus sur la prévoyance des collaborateurs du Groupe Migros, vous pouvez consulter le rapport de développement durable de Migros.

Entreprise exemplaire et responsable, nous offrons à nos collaborateurs de nombreuses prestations supplémentaires attractives. Outre divers rabais et avantages (Ecole-club Migros, fitness, piscine couverte, forfait téléphonie mobile, voyages avec Hotelplan, assurances, etc.), nos collaborateurs profitent de taux d’intérêts et prix avantageux auprès de la Banque Migros ou de Migrol, de points Cumulus supplémentaires ou encore de l’offre d’un club de sport. Nous offrons en outre une assurance-décès qui permet aux proches d’un collaborateur décédé de toucher un capital équivalent à jusqu’à trois salaires annuels.

Des informations complémentaires et une liste complète des prestations supplémentaires sont disponibles sur le site carrière de Micarna.

Micarna propose un grand nombre de métiers passionnants et plein d’avenir. En 2019, le segment a ainsi formé 125 apprentis dans 17 métiers. Nous portons une attention particulière à la planification du parcours professionnel de chacun de nos apprentis. Nous voulons ouvrir toutes les portes à nos apprentis en leur montrant les perspectives d’évolution de leurs métiers.


En même temps, nous constatons une pénurie de main-d'œuvre qualifiée dans la filière viande, qui a perdu de son attrait notamment auprès des jeunes générations. Raison de plus pour Micarna de s’investir pleinement et avec ingéniosité dans la formation des apprentis. Nous organisons tous les ans des journées de formation thématiques et des stages, et tous les trois ans un camp pour tous les apprentis. Notre engagement dans la formation des apprentis revêt pour nous une importance stratégique puisqu’il nous permet, dans une large mesure, de remplacer les départs grâce à la relève formée en interne.

 

Mazubi

Depuis plusieurs années, notre société «Mazubi», gérée par des apprentis, fabrique, commercialise et vend ses propres produits. L’idée derrière Mazubi est de permettre aux apprentis de diriger leur propre entreprise pour apprendre le plus tôt possible à assumer des responsabilités et à continuellement prendre en compte toute la chaîne de valeur. Albert Baumann, le directeur de notre entreprise, s’est vu décerner le Swiss Award pour ce projet d’importance pour Micarna.

Des informations complémentaires sur Mazubi sont disponibles sur le site Internet de Micarna.

 

Maflü

Lancé en 2016 par Micarna, Maflü («Micarna Ausbildung für Flüchtlinge») est un projet de formation et d’intégration destiné aux réfugiés. L’objectif de ce projet est de former des réfugiés au sein de Micarna pour leur permettre d’acquérir une formation professionnelle de base et faciliter leur intégration en Suisse. D’une part, ce projet aide des personnes à s’intégrer sur les plans économique et social, et leur offre une perspective professionnelle. D’autre part, Micarna peut ainsi faire face à la pénurie de main-d’œuvre au sein de la filière. Dans le cadre du préapprentissage d’intégration, les participants au programme acquièrent des aptitudes pratiques dans l’atelier de formation, et fréquentent l’école professionnelle un à deux jours par semaine. De plus, ils assistent à des cours linguistiques intensifs chez Micarna. Enfin, les candidats ont la possibilité de commencer une formation débouchant sur une attestation fédérale de formation professionnelle (AFP) ou un certificat fédéral de capacité (CFC) chez Micarna. En 2019, ils avaient le choix entre trois métiers à Courtepin: praticien-ne en denrées alimentaires, assistant-e en boucherie et charcuterie ou opérateur/-trice de machines automatisées. À Bazenheid, ils peuvent apprendre le métier d’assistant-e en boucherie. 15 réfugiés au total ont intégré le programme Maflü à l’automne 2019. En 2017, le canton de Fribourg a distingué ce projet en lui décernant son Prix Migration et Emploi. 

Santé

En tant qu’entreprise du secteur agro-alimentaire, Micarna se doit de se préoccuper de la santé et de la sécurité de ses clients ainsi que de la santé de la société en général. De ce fait, nous nous conformons aux dispositions en vigueur en matière de sécurité alimentaire ainsi qu’aux directives internes visant à assurer la sécurité de nos produits. Il nous importe par ailleurs de produire des denrées alimentaires non seulement sûres, mais aussi saines. Nous misons notamment sur une réduction de la teneur en sel et en matières grasses tout comme, lorsque c’est possible, sur l’absence d’ingrédients allergènes.

ISO-Zertifizierung 22000

Chez Micarna, nous sommes conscients d’avoir une grande responsabilité en matière d’hygiène et de sécurité de nos produits. Notre système certifié de gestion de la qualité, très complexe, permet de garantir le respect de toutes les dispositions légales pertinentes ainsi que des exigences imposées par nos labels et par nos directives internes. Pour nos produits à base de viande, de charcuterie, de volaille, de poisson, de fruits de mer ou d’œufs, nous nous devons de garantir une qualité en phase avec le marché et d’assurer un niveau d’excellence constant en hygiène et en sécurité.

Pour répondre à nos exigences en matière de sécurité alimentaire, nous allons au-delà de la réglementation en faisant certifier nos entreprises, notamment pour le système suivant:

  • FSSC ISO 22000

 

Bon nombre de nos produits sont aussi certifiés par des labels tels que Bourgeon Bio, Migros Bio, TerraSuisse / IP-Suisse, aha!, MSC,ASC, IGP-GGA, AdR, etc.

Afin de déceler le plus tôt possible des défauts de qualité sur nos produits, des contrôles qualité systématiques et basés sur les risques sont réalisés tout au long du processus de fabrication. Cela permet d’identifier rapidement des erreurs, d’introduire des mesures visant à réduire à un minimum la perte de produits pour cause de vices de qualité et de fournir au client des produits sûrs. Notre laboratoire situé sur le site de Bazenheid réalise un certain nombre d’analyses microbiologiques, en chimie sèche ou nutritionnelles. Nos produits doivent notamment également être soumis à des tests de stockage, de façon à nous permettre de garantir une qualité constante jusqu’à la date limite de consommation. D’autres analyses plus complexes sont réalisées par des laboratoires partenaires tels que SQTS.
Si nos analyses mettent en évidence un grave défaut de qualité, voire un risque pour la santé des consommateurs, la distribution des produits concernés est immédiatement stoppée. En 2019, nous avons recensé 9 cas où nous avons dû retirer les produits du marché. Dans 8 de ces cas, le défaut de qualité a été constaté avant tout contact avec les consommateurs, et il n’y a eu aucun risque pour la santé. Dans un cas cependant, un produit présentant un risque sanitaire avait déjà été vendu aux consommateurs finaux. Notre client s’est vu alors contraint de lancer un rappel du produit et de communiquer publiquement sur ce rappel.

 

Une alimentation équilibrée est un facteur important pour un mode de vie sain. Source de protéines, de vitamines et de minéraux essentiels pour notre organisme, la viande fait partie d’une alimentation saine et équilibrée. Elle est riche en protéines de qualité et contient des acides gras essentiels, de la vitamine B12 et des minéraux tels que le fer, le zinc et le sélénium. La consommation de viande est néanmoins critiquée en raison des graisses animales que celle-ci contient et de la teneur en sel parfois élevée des produits de charcuterie. Nous sommes conscients des problèmes de santé publique associés à l’obésité et à une consommation excessive de sel. Ces problèmes ont toutefois de multiples facettes et ne s’expliquent pas par la seule consommation de viande.
La santé des consommateurs est pour nous une priorité, tout en sachant que notre influence est indirecte. Désireux de proposer à nos clients des produits à savourer en toute bonne conscience, nous élargissons sans cesse notre assortiment de produits à teneur réduite en sel et de produits sans allergènes.


En proposant une offre variée de denrées alimentaires saines et une information nutritionnelle claire, nous aidons le consommateur à manger sainement et à améliorer son bien-être. Un assortiment spécialement conçu pour les personnes ayant des besoins spécifiques en matière d’alimentation ou de consommation (p. ex. personnes allergiques) permet en outre de répondre à une demande croissante. 


Pour notre assortiment de viande transformée, nous visons une réduction des teneurs en sel et en matières grasses. Selon l’un des objectifs que nous nous sommes fixé dans le cadre de notre stratégie de développement durable, 90% de nos produits marinés et panés auront une composition nutritionnelle basée sur des normes scientifiquement reconnues. Pour y parvenir, nous avons retiré certains articles de l’assortiment en 2019 et en avons optimisé d’autres afin de répondre à la norme. Les articles panés satisfont à 87% aux exigences. Une nette amélioration a été obtenue pour les articles marinés, avec un score de 89% ici. Nous pourrons ainsi atteindre notre objectif d’ici 2020. 


En parallèle, nous optimisons constamment la composition nutritionnelle de nos produits de charcuterie, en prenant en compte les exigences gustatives de nos consommateurs ainsi que les technologies et ingrédients disponibles. Conformément à nos standards internes, nos produits labellisés contiennent au maximum 3 additifs avec un numéro E et aucun exhausteur de goût. 

Outre nos efforts visant à optimiser constamment la composition nutritionnelle de nos produits transformés, nous mettons tout en œuvre pour prendre en compte dès l’élevage les aspects de la viande en lien avec la santé, pour les améliorer en permanence conformément à nos convictions et à notre éthique. À titre d’exemple concret, nous cherchons à faire diminuer le recours aux antibiotiques. La rubrique Bien-être animal fournit plus de détails sur nos approches et performances en matière d’antibiotiques. Dans le cadre de notre objectif de développement durable "de l'herbe plutôt que du soja" pour les bovins, nous essayons d'augmenter la proportion de fourrage grossier dans le plan d'alimentation, ce qui permet d’augmenter la teneur en acides gras polyinsaturés oméga-3 de la viande, rendant la viande encore plus saine. 


Nous soutenons par ailleurs un projet de recherche visant à améliorer les valeurs nutritionnelles et la santé des porcs.

 

Œufs 

Avec nos œufs, nous offrons à nos clients une source saine de protéines aux propriétés biologiques précieuses, que l’organisme humain sait par ailleurs très bien valoriser. Le cholestérol présent dans les œufs a longtemps fait que ces derniers étaient consommés plutôt avec prudence, si ce n’est même avec mauvaise conscience. Nous le savons aujourd’hui, cette prudence est infondée. Le cholestérol ainsi qu’un grand nombre d’autres composants de l’œuf de poule sont totalement inoffensifs et peuvent même influer positivement sur la santé: les œufs contiennent une vaste palette de vitamines et de nombreux autres oligoéléments et minéraux. Les graisses saines et l’oligoélément zinc soutiennent le cœur, le cerveau, la peau et les cheveux. Le mode de préparation relativement doux et court permet d’éviter des pertes importantes liées à la cuisson, même pour des substances solubles dans l’eau ou sensibles à la chaleur telles que les précieuses vitamines B. En résumé, les œufs sont d’excellents compléments de l’alimentation, car ils affichent un rapport équilibré entre ces substances vitales que sont les vitamines, les oligoéléments et les substances nutritives. De plus, ils constituent un en-cas parfait lorsque l’on est à l’extérieur ou que l’on a une petite faim, le tout dans un «emballage» naturel. 


Poisson

Outre la viande, la volaille et les œufs, nous proposons une large gamme de poissons comme autre composante d’une alimentation complète et saine. 
Poisson et fruits de mer sont très riches en nutriments favorables à la santé. Il est recommandé de consommer env. 2 portions de poisson chaque semaine. En particulier les poissons dits gras, tels que le saumon ou le maquereau, devraient être consommés régulièrement, car ils contiennent de grandes quantités d'acides gras oméga-3 et peuvent ainsi améliorer le taux de lipides sanguins et prévenir les inflammations. De plus, ils sont riches en vitamine D et en zinc, qui favorisent la bonne humeur et de bonnes défenses immunitaires. La deuxième portion recommandée est parfaitement assurée par un poisson maigre, de préférence de la perche ou de la truite pêchées dans les eaux de notre pays. Ces poissons contiennent également de précieux composants, des protéines aux vitamines en passant par les oligoéléments. 
Les bonnes raisons d’intégrer le poisson dans son alimentation sont donc nombreuses. En l’occurrence, il vaut la peine de varier les espèces, non seulement pour des raisons de santé, mais aussi pour le plaisir gustatif!  

Partenariats

Par partenariat, nous entendons les valeurs qui nous animent et qui déterminent en fin de compte les conditions économiques et sociales pour les principales parties prenantes de notre chaîne de valeur. Il s’agit de garantir que tous les acteurs de la chaîne de valeur reçoivent une compensation équitable pour la prestation fournie. Le Segment I entretient des partenariats avec des groupes de producteurs de différents secteurs. Nous entretenons des échanges permanents avec ces groupes de producteurs.

Logo Terra Suisse

Notre relation contractuelle de long terme avec IP-Suisse est un gage de sécurité pour nos producteurs et leur garantit aussi des suppléments de prix appropriées pour les prestations complémentaires fournies. Ces prestations complémentaires portent notamment sur le bien-être animal, la biodiversité, l’action pour le climat et l’efficacité des ressources.
Les familles paysannes IP-SUISSE qui mettent en œuvre les directives strictes du programme TerraSuisse gardent leurs porcs, bovins, veaux ou agneaux dans des locaux particulièrement respectueux des animaux (programme SST), permettant un accès régulier à un parcours extérieur (programme SRPA). Nous garantissons à ces producteurs la sécurité offerte par un contrat pluriannuel et les rémunérons conformément aux primes IP-Suisse. Fixées annuellement, ces primes sont librement accessibles au public. 

Logo Optigal

Nous entretenons un partenariat probablement unique au monde avec nos producteurs de volaille qui élèvent pour nous les poulets selon un cahier des charges très strict. Les plus de 500 engraisseurs Optigal sous contrat sont un maillon essentiel pour l’atteinte de nos exigences en matière de qualité et de bien-être animal. Le partenariat avec nos producteurs de volaille est ainsi fondé sur un respect mutuel et des contrats de long terme. Nous fournissons conseils et soutien pour un aménagement des poulaillers favorable à l’efficacité énergétique et au climat et offrons la possibilité aux producteurs, via l’association des producteurs de volaille Micarna (APVM), d’échanger activement et de façon constructive sur leurs préoccupations, défis et intérêts. 

Logo Migros Bio

Nous sommes affiliés aux contrats de partenariat liant notre maison-mère Migros à BioSuisse. Ce partenariat est pour nous la garantie que nos produits bio proviennent d’exploitations agricoles respectant les directives Bio Suisse. Des informations plus détaillées sont disponibles sur le site Internet de Migros Bio.

Logo WWF Seafood-Group

Membre du WWF Seafood Group depuis 2013, nous nous engageons à travers un contrat à améliorer continuellement la durabilité de notre assortiment de produits de la mer. Nous avons ainsi retiré 30 espèces de notre assortiment et remplacé un grand nombre de matières premières par d’autres issues d’une pêche certifiée durable. En 2019 aussi, l’ensemble de notre assortiment était issu de sources durables. Pour qu’il en reste ainsi, nous faisons évaluer tous nos nouveaux produits, et une fois par année l’ensemble de notre assortiment, par notre partenaire WWF, selon ses méthodes et sur la base des données scientifiques les plus récentes. Les matières premières ne répondant plus à nos exigences ou à celles de WWF sont remplacées par des alternatives plus durables ou purement et simplement supprimées de notre assortiment.

Nous entretenons des liens étroits avec divers partenaires issus du monde de la recherche pour améliorer continuellement nos processus de production et nos produits. Ainsi, nous menons des recherches, en collaboration avec nos partenaires scientifiques, sur des nouvelles méthodes d’étourdissement ou optimisées, sur les comportements des consommateurs, sur une alimentation animale favorable au climat, sur une conception de produits permettant de mieux valoriser nos produits secondaires, sur de nouveaux matériaux d’emballage et conditionnements permettant une conservation plus longue de nos produits ou encore sur l’évaluation des performances des exploitations agricoles en termes de durabilité

Il nous importe aussi que les personnes à l’origine des produits que nous importons bénéficient de conditions de travail décentes. Pour nous en assurer, nous contrôlons nos fournisseurs dans les pays à risque sur la base des règles établies par Amfori BSCI, une initiative internationale cofondée par Migros. Pour pouvoir garantir le respect de normes sociales au sein de notre chaîne d’approvisionnement, nous avons besoin de faire vérifier par des spécialistes indépendants que nos fournisseurs se conforment bien au code de conduite Amfori BSCI. D’ici 2020, l’ensemble de nos fournisseurs situés dans des pays considérés à risque selon la liste établie par BSCI seront inclus dans ce processus de vérification de la conformité avec les normes sociales.

Des informations plus détaillées sur Amfori BSCI sont disponibles sur le site Internet de Migros.

 

Nous sommes en contact très étroit avec nos plus de 70 producteurs suisses. Ces derniers bénéficient de contrats de longue durée et d’une certaine sécurité, et nous pouvons compter sur une qualité élevée et d’un bien-être animal. Lors de l’assemblée générale annuelle de la communauté d’intérêts Lüchinger + Schmid (CI L + S), les producteurs ont une bonne occasion d’échanger sur leurs intérêts et défis. Le comité de la CI L + S se réunit plusieurs fois par an avec Lüchinger + Schmid afin de discuter de thèmes d’actualité. En termes de contenus, il s’agit par exemple du développement de nouvelles stratégies communes, de l’optimisation des exigences de production, de l’actualité du marché et de thèmes juridiques. De plus, Lüchinger + Schmid organise chaque année une assemblée nationale des producteurs ainsi qu’une rencontre régionale pour l’échange et la formation continue des producteurs.

Bien-être animal

Plus de 90% de nos animaux proviennent de Suisse, dont une majorité d’élevages labellisés. Ces exploitations vont plus loin que la règlementation en vigueur en matière de bien-être animal.

En termes de production alimentaire, le respect du bien-être animal ne se réduit pas à un mode de vie à la ferme adapté à l’espèce. Il s’agit aussi d’éviter aux animaux autant que possible le stress du transport, de privilégier les trajets courts, et de veiller à ce que l’abattage soit pratiqué dans les règles de l’art.

Plus de 93% du bœuf, 99% du porc, 100% du veau et plus de 93% de la volaille transformés par Micarna SA proviennent de Suisse, où la règlementation en matière d’élevage est sensiblement plus stricte qu’à l’étranger. Nos producteurs sont périodiquement contrôlés par un organisme indépendant et sont certifiés par un label de qualité. 
Micarna entretient un partenariat de longue date avec un grand nombre d’acteurs de l’agriculture suisse. Aux côtés des associations sectorielles, des organismes délivrant des labels tels qu’IP-Suisse ou Bio Suisse et des organisations de protection des animaux, nous nous engageons pour un développement durable de l’agriculture suisse.
 

Nous veillons aussi au bien-être animal quand nous importons des produits carnés. Dans le cadre du programme «Migros Animal Welfare» (MAW), nous nous sommes donnés l’objectif, avec Migros, de n’importer d’ici 2020 plus que de la viande produite à l’étranger conformément aux normes suisses en matière de protection animale. L’avancement de notre objectif varie en fonction de l’espèce animale. Le plus grand défi pour nous sont les produits à caractère très saisonnier et/ou ceux pour lesquels la demande porte sur de faibles volumes.

 


Volaille:

Nous avons d’ores et déjà établi des programmes avec nos fournisseurs européens de viande fraîche de poulet et de dinde pour assurer le respect des normes suisses en matière de bien-être animal. L’an dernier, la première exploitation d’élevage de poulets au Brésil a obtenu la certification MAW. Une partie de la charcuterie de volaille importée est déjà certifiée MAW. Les démarches de certification sont en cours pour le reste de l’assortiment.
Nous avons retiré de l’assortiment certaines spécialités de volaille et ne vendons plus de cailles conventionnelles ni de coquelets d’importation. Pour tous les autres produits de volaille importés, des systèmes et des labels ont été définis qui se rapprochent au maximum du niveau MAW, comme par exemple le Label Rouge.


Bœuf:

Tous les fournisseurs de viande de bœuf ont été évalués sur la base de critères relatifs au bien-être animal. En 2018, la certification MAW a été menée à bien pour un partenaire roumain qui nous fournit de la viande issue des Carpates. Il s’agit d’une exploitation d’engraissement de bovins qui met en œuvre une gestion durable des pâturages et de l’alimentation animale. La voie aérienne n’est pas utilisée pour le transport de la viande de ces animaux jusqu’aux sites de Micarna. Il n’a pas été possible de mettre en œuvre une certification MAW pour le reste de la viande de bœuf d’importation. Des exigences minimales ont été définies en 2019 pour qu’un fournisseur soit autorisé à livrer à Micarna.

 

Veau:

L’importation de veau perd en importance et se concentre sur la période des fêtes de fin d’année; les quantités importées sont très faibles. Dans ces conditions, il est impossible de créer ou intégrer une chaîne de valeur complète autour du veau.

 

Porc:

Comme c’est le cas pour le veau, l’importation de porc est d’une importance secondaire. L’octroi de contingents d’importation de porc est très rare et n’intervient qu’à intervalles irréguliers. Là aussi, nous examinons actuellement la possibilité de ne plus transformer que du porc suisse. Pour d’éventuelles futures importations, tous les producteurs de porc européens ont été évalués sur des critères de bien-être animal. À l’heure actuelle, aucun programme de ces fournisseurs potentiels ne répond à nos exigences en termes de disponibilité et de rentabilité.

 

Gibier:

Lorsque nous achetons de la viande de gibier, nous faisons la distinction entre le gibier de chasse et le gibier d'élevage. Le gibier de chasse provient exclusivement d'Autriche. Le gibier est chassé sans battue. Ils vivent dans leur environnement familier et jouissent par conséquent d’un mode d’élevage naturel. Concernant le cerf d’élevage, les grandes étendues de la Nouvelle-Zélande offrent les conditions idéales pour un élevage basé sur l’herbe avec détention en troupeaux dans des enclos. Afin de réduire les transports aériens, nous misons déjà depuis quelques années sur le cerf d’élevage d’Europe. Pour les quantités restantes en provenance de Nouvelle-Zélande, nous nous efforçons de passer du fret aérien au fret maritime.

 

Cheval:

Nous avons établi, avec notre fournisseur européen de viande de cheval, notre propre programme pour la mise en œuvre du MAW. La certification sur l’ensemble de la chaîne de création de valeur s’est déroulée avec succès en 2019. Toute notre viande de cheval importée est désormais produite conformément aux exigences MAW, certifiée par un organe de contrôle indépendant.

 

Lapin:

Pour la viande de lapin que nous importons, nous sommes d’ores et déjà en mesure de garantir la mise en œuvre des règles applicables en Suisse en matière de bien-être animal.

 

Agneau:

En termes de volumes, nous sommes un petit acteur sur le marché international de la viande d’agneau. De plus, la demande des consommateurs suisses ne porte que sur les pièces nobles. C’est pourquoi un programme MAW dédié à l’agneau produit à l’étranger n’est pour l’heure pas réalisable. On constate aujourd’hui par ailleurs un transfert de volume d’Océanie vers l’Europe, une tendance que nous allons renforcer.

 

Œufs:

Nous sommes très fiers que 100% de nos œufs importés proviennent d’élevages de plein air ou d’élevage au sol certifiés KAT. Nous voulons ainsi introduire les normes élevées suisse en matière de bien-être animal également chez nos fournisseurs à l’étranger.

La loi suisse sur la protection des animaux est l’une des plus strictes du monde et fait figure de modèle à l’échelle internationale. Cela signifie, par exemple, que les porcs ne sont pas castrés sans anesthésie et seulement sous antalgique, que leur queue n'est pas coupée, que les bovins sont castrés et écornés uniquement sous antalgique et que, chez la volaille le bec, les griffes ou les ailes ne sont pas coupés. En plus, un traitement décent des animaux, une protection contre les intempéries, un accès à la lumière du jour et plus de place sont autant d’aspects du bien-être animal que nous considérons comme allant de soi et obligatoires. Nos programmes labellisés imposent des exigences supplémentaires en matière de logement et d’alimentation des animaux. Ces dispositifs sont axés sur des programmes fédéraux focalisés sur le bien-être animal: SST (systèmes de stabulation particulièrement respectueux des animaux) et SRPA (sorties régulières en plein air). Des informations plus détaillées sur l’élevage de nos animaux sont disponibles sur notre site Internet.

 

Porc

Schwein

 

Veau

Kalb

 

Bœuf

Rind

 

Poulet

Poulet

 

Poules pondeuses de nos producteurs suisses

Legehennen

 

Toutes les poules de nos producteurs suisses bénéficient d’un système de stabulation particulièrement respectueux des animaux (SST). 99,7% des œufs sont pondus par des poules qui profitent également de sorties régulières en plein air (SRPA). Par beau temps, les poules pondeuses ont accès à leur jardin d’hiver, équipé de perchoirs et d’un bac à sable ainsi qu’un accès extérieur avec des zones de protection et des zones ombragées. Par ailleurs, tous les producteurs font l’objet de contrôles sans préavis au moins une fois par an par la Protection Suisse des Animaux (PSA).

 

Micarna prend très au sérieux sa responsabilité en matière de promotion de la santé des animaux. Aspect essentiel du bien-être animal, la santé des animaux se répercute aussi sur la qualité de la viande. Nous sommes également conscients de la problématique croissante de l’usage inapproprié d’antibiotiques et des phénomènes de résistance qui en découlent, en médecine humaine comme en médecine vétérinaire, et œuvrons activement pour améliorer la situation.


Nous maîtrisons pleinement l’usage d’antibiotiques pour nos poulets Optigal. Les vétérinaires leur prescrivent des antibiotiques seulement dans des cas exceptionnels et uniquement à titre curatif. Plus de 95% de nos poulets Optigal n’entrent jamais en contact avec un antibiotique.


Pour nos poules pondeuses, nous veillons particulièrement à minimiser l'utilisation d'antibiotiques par des mesures préventives et des contrôles réguliers. Nous sommes ainsi parvenus à ce que les antibiotiques ne soient utilisés que dans des cas extrêmement rares.


Pour les porcs, nous participons aux programmes santé SuisSano, Safety Plus et RUPROMI.
Dans l’optique de réduire l’usage des antibiotiques dans l’engraissement des veaux, nous collaborons étroitement avec les producteurs participant à notre programme dédié. Nous soutenons par ailleurs les efforts menés par IP-Suisse. Ces efforts visent d’une part à sensibiliser les producteurs aux enjeux de la sélection des antibiotiques à administrer en cas de maladie, où il convient d’éviter ceux de dernier recours. D’autre part, de nouveaux modes d’élevage sont mis au point avec un accompagnement scientifique. L’élevage des veaux élevés en plein air en est un exemple: dans ce modèle, les veaux sont moins susceptibles de tomber malades.


En collaboration avec ELSA, nous menons aussi un projet visant à améliorer la santé des veaux. Pour en savoir plus sur ce projet, vous pouvez consulter «Notre chaîne de valeur – bovins et veaux».

Pour le transport de l’exploitation à l’abattoir, il importe de limiter autant que possible le stress pour les animaux. Ceci évidemment dans l’intérêt du bien-être animal, mais aussi parce que tout stress inutile avant l’abattage peut avoir un impact négatif sur la qualité de la viande. Les aspects suivants sont particulièrement importants:

  • Manipuler l’animal avec douceur, notamment au moment du chargement et déchargement. Chez Micarna, seuls les détenteurs des animaux peuvent livrer ces derniers, ou bien des chauffeurs qui suivent régulièrement des formations spécifiques sur le thème «Protection des animaux transportés».
  • Privilégier les trajets courts. Contrairement à l’Union européenne, en Suisse la durée du transport ne doit pas excéder 8 heures, dont 6 heures au maximum pour le trajet à proprement parler. Les durées de transport effectivement relevées dans le cadre de notre stratégie de développement durable étaient toutefois bien plus courtes pour le transport des bovins, des porcs et des agneaux. Pour les transports nationaux, nous visons une durée maximale de 4 heures d’ici 2020, un objectif bien plus strict que les exigences législatives.
  • Utiliser des véhicules adaptés au transport des animaux. Les animaux ne doivent pas se blesser dans le camion ou la remorque, l’atmosphère dans le véhicule doit être adaptée à leurs besoins, le sol doit être recouvert de litière et conçu pour optimiser l’adhérence. Tous les animaux doivent avoir suffisamment de place dans le véhicule; les prescriptions varient ici en fonction de l’espèce et du poids. Les porcs sont transportés au sein de leurs groupes habituels. À la surveillance des transports par les autorités cantonales s’ajoute, pour le transport d’animaux labellisés, un contrôle indépendant par la Protection Suisse des Animaux PSA.

Avant l’abattage, il est important de laisser les animaux se reposer après le transport. Nos abattoirs possèdent une zone de livraison et des aires d’attente conçues pour que les porcs se détendent rapidement, grâce à une lumière tamisée, la diffusion de musique classique, un accès permanent à l’eau et une douche permettant un refroidissement rapide. Nos poulets sont débarqués du camion avec précaution, dans leurs caisses de transport, et exposés à une lumière bleue qui a un effet calmant sur les animaux.

La Suisse interdit la mise à mort d’animaux sans étourdissement préalable, pratiqué dans les règles de l’art. Strictement réglementées, les méthodes appliquées varient en fonction des animaux. Ainsi, nos poulets sont étourdis à l’électricité, nos porcs par exposition au CO₂, et les bovins, veaux et agneaux dans nos abattoirs partenaires au pistolet à tige perforante. La mise à mort se fait ensuite par saignée, sans que les animaux reprennent connaissance. Nous sommes la première entreprise suisse à avoir mis en place dans nos abattoirs un contrôle automatique de la saignée qui garantit une mise à mort correcte à 100%.

Toutes les personnes travaillant avec les animaux vivants suivent régulièrement des formations sur une manipulation respectueuse et calme des animaux. Aux contrôles stricts du processus d’abattage réalisés en interne et par les services vétérinaires cantonaux s’ajoutent des audits effectués à intervalles réguliers par Protection Suisse des Animaux pour vérifier la conformité de nos propres abattoirs et de ceux de nos partenaires aux règles en matière de protection animale. Dans nos abattoirs porcins, une vidéosurveillance installée sur une base volontaire nous permet en outre de contrôler tout le cheminement des animaux, depuis leur arrivée sur le site jusqu’à la saignée. Les parties prenantes autorisées ont ainsi accès à une information transparente sur l’ensemble de la chaine de valeur de la viande.

Nous ne misons pas seulement sur la transparence en ce qui concerne l’abattage mais cherchons aussi à réaliser des progrès en matière de bien-être animal dans ce contexte sensible. C’est pourquoi nous étudions, en partenariat avec différents acteurs scientifiques, des méthodes alternatives d’étourdissement de la volaille et une optimisation des systèmes d’étourdissement des porcs afin d’assurer un endormissement encore plus rapide des animaux. Il est régulièrement rendu compte de l’état de la recherche à un sounding board externe composé de représentants des autorités et de la protection des animaux et des consommateurs.